Faire se rencontrer le foncier disponible et les candidat-e-s à l’installation

Clermont Auvergne Métropole et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme souhaitent participer à la mise en place d’actions en faveur de l’installation, en mobilisant le foncier disponible et en identifiant des porteur-euse-s de projet prêt-e-s à se tester ou à s’installer sur le territoire.

Depuis quelques mois, Bio 63, la Fédération Régionale d’Agriculture Biologique d’Auvergne-Rhône-Alpes, Terre de Liens et Îlots Paysans, réseau d’espaces-tests agricoles, travaillent de concert avec Clermont Auvergne Métropole et le Conseil départemental du Puy-de-Dôme pour mettre en place des actions en faveur de l’installation qui adressent à la fois :

  • La question de la protection et l’accessibilité du foncier ;
  • La mobilisation et l’accompagnement des porteurs et porteuses de projets agricoles.
 

Le projet, multi-partenarial (il associe également la Chambre d’agriculture du Puy de Dôme, la SAFER, les Communes, l’enseignement agricole, le Conservatoire d’Espace Naturel…) vise à créer des sites d’installation diversifiés en lien avec les besoins de la population, bref une agriculture locale et biologique.

Il s’agira d’une part de travailler sur la mobilisation de foncier disponible, en lien avec les collectivités du territoire ; au menu donc :

  • Identification des parcelles ;
  • Diagnostic agronomique et technique (productions possibles, accès à l’eau, bâtiment…) ;
  • Travail sur les modalités d’exploitation agricole (vente, fermage…) en lien avec les Communes et les propriétaires privés éventuellement concernés.

D’autre part, il faudra mobiliser des porteur-euse-s de projet prêt-e-s à se tester ou à s’installer sur le territoire, sur des projets en phase avec les attentes des citoyens (production biologique en légumes, fruits, plantes, céréales, volailles, porcs…commercialisés localement). Les actions prévues sont : le renforcement de l’accueil et de l’accompagnement à la création des projets, avec un objectif sous-jacent la facilitation des installations via la mutualisation de moyens de production et de commercialisation.

Ce projet s’inscrit dans les objectifs du Projet Alimentaire Territorial du Grand Clermont et du Parc Naturel Régional du Livradois Forez. Il permettra la création d’emplois de chefs d’exploitation et de salariés agricoles ainsi que le renforcement d’ateliers de transformation en lien avec les filières locales. Ce projet a une dimension remarquable de par la surface agricole concernée à terme : potentiellement plus de 150 ha !

Ceci peut aussi vous intéresser

Restez informé !

La newsletter mensuelle “Territoires bio” rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !