Bio, développement économique et emploi

Plus d’emplois sur les fermes bio, des installations en bio de plus en plus nombreuses, un lien étroit entre bio et territoire donnant lieu au développement de filières à échelle humaine… De nombreux indicateurs montrent que le développement de l’agriculture biologique va souvent de pair avec le développement économique d’un territoire et la création d’emplois.

Chaque année, les chiffres de l’Agence bio montrent qu’il y a plus d’emplois créés sur les fermes bio ! En 2020, l’agriculture biologique représentait 12 % des exploitations agricoles françaises, 9,5 % de la surface agricole utile (SAU) française et 18 % des emplois agricoles directs (salariés et non-salariés) !

Côté installation, dans de nombreuses régions, le choix de l’agriculture biologique est fait par plus d’un quart des nouveaux et nouvelles installé-e-s chaque année.

Les travaux réalisés par le Centre d’Etude et de Prospective (CEP) du Ministère de l’Agriculture, compilés dans l’ouvrage Actif’Agri, ont mis en évidence que les fermes bio employaient plus de non-salariés (chef-fe-s d’exploitation) et globalement, pour les salariés, plus de permanents (par rapport aux contrats courts saisonniers).

Si les activités de transformation et de commercialisation génèrent des emplois sur les fermes bio qui font notamment le choix des circuits courts, il ne faut pas limiter l’agriculture biologique à la vente directe. Le développement de l’agriculture biologique permet globalement l’émergence d’une nouvelle économie agroalimentaire durable et reterritorialisée.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter les articles ci-dessous !

D’après une étude du Centre d’Analyse et de Prospective du Ministère de l’Agriculture, les fermes bio créent des emplois salariés pérennes !
Après un premier webinaire de présentation générale des filières agro-alimentaires, les collectivités membres du projet “FilTerBio – filières bio territorialisée” soutenu par l’Office Français de la Biodiversité, ont pu assister à un second webinaire présentant les particularités de ces filières par rapport aux filières agro-alimentaires traditionnelles.
Le 18 mars dernier, Simon Hallez de Bio en Hauts de France intervenait devant une trentaine de collectivités participantes au projet “FilTerBio – Filières bio territorialisées” financé par l’Office Français de la Biodiversité.
Une étude de Bio en Hauts-de-France montre que les besoins en main-d’oeuvre qualifiée vont aller grandissant sur les fermes bio : 1 producteur-rice bio sur 3 de la région cherche à embaucher des salarié-e-s ! Toutefois, ils existent plusieurs freins qu’il faut donc s’attacher à lever.
En 2020, on recensait 53 255 fermes en agriculture biologique ou en conversion, soit 9,5 % des exploitations agricoles françaises mais 18 % des emplois agricoles !
Dans de nombreuses régions, le choix de l’agriculture biologique est fait par plus d’un quart des nouveaux et nouvelles installé-e-s chaque année.

Le réseau FNAB vous accompagne

Le réseau FNAB est présent dans toute la France métropolitaine et accompagne déjà plus de 300 collectivités locales dans le développement de l’agriculture et l’alimentation bio. Contactez-nous !

Restez informé !

La newsletter mensuelle “Territoires bio” rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.