Des emplois salariés moins précaires sur les fermes bio

D’après une étude du Centre d’Analyse et de Prospective du Ministère de l’Agriculture, les fermes bio créent des emplois salariés pérennes !

Plus d'emplois salariés pérennes sur les fermes biologiques ?

Les travaux réalisés par le Centre d’Étude et de Prospective (CEP) du Ministère de l’Agriculture, compilés dans l’ouvrage Actif’Agri, ont bien confirmé, par production, que les fermes biologiques créent plus d’emplois que les fermes conventionnelles : par exemple, 2,26 UTA (unité de travail annuel) contre 1,95 en lait et 1,41 UTA contre 1,12 en grandes cultures.

Le CEP a mis en évidence que les fermes bio employaient plus de non-salariés (chef-fe-s d’exploitation) et globalement, pour les salariés, plus de permanents (par rapport aux contrats courts saisonniers). C’est notamment le cas des fermes laitières et des exploitations viticoles.

Le graphique ci-dessous issu de l’enquête sur la structure des exploitations agricoles réalisée par le Service de la Statistique et de la Prospective du Ministère de l’agriculture le montre.

emplois fermes biologiques

Malheureusement, nous ne disposons pas, aujourd’hui, d’étude précise sur les conditions de travail et l’état de santé des travailleurs salariés et non-salariés. Toutefois, selon les premières observations (Cross et al – 2008), tous paraissent plus satisfaits de leur métier en bio.

Source : Ministère de l’Agriculture, Service de la Statistique et de la Prospective, Centre d’Etudes et de Prospective, Actif’Agri – Transformation des emplois et des activités en agriculture, 2020

Ceci peut aussi vous intéresser

Restez informé !

La newsletter mensuelle “Territoires bio” rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !