Donner un coup de pouce financier aux installations en bio

Pour soutenir les installations sur leurs territoires, des collectivités mettent en place des aides financières, qui sont parfois majorées pour les projets en agriculture biologique.

Pour soutenir les installations sur leurs territoires, des collectivités mettent en place des aides financières, qui sont parfois majorées pour les projets en agriculture biologique.

Certaines collectivités choisissent de verser des aides forfaitaires aux agriculteur-trice-s qui s’installent sur leur territoire, avec une bonification pour les installations en bio.

  • C’est le cas de la communauté d’agglomération du Grand Villeneuvois (46), qui propose une aide de 4 500 € pour les personnes de moins de 50 ans qui s’installent pour la première fois. L’aide monte à 6 000 € pour les installations en bio.
  • Lannion-Trégor Communauté (22) propose également une aide de 3 000 € aux personnes éligibles à la DJA qui s’installent sur son territoire. Lorsque l’installation est en bio, l’aide est de 4 500 €.

 

D’autres collectivités versent des aides pour soutenir les investissements entraînés par l’installation. C’est le cas de la communauté d’agglomération du Douaisis (59), qui propose une aide aux très petites entreprises agricoles (moins de 5 ha ou 15 ha s’il s’agit d’une exploitation en élevage). Cette aide consiste en une prise en charge de 40 % du montant des investissements (sont éligibles les dépenses pour l’acquisition ou la construction de bâtiments d’exploitation et les investissements productifs), pour un montant maximal de 20 000 €. La communauté d’agglomération du Douaisis a créé deux autres dispositifs d’aide aux agriculteur-trice-s, cumulables avec cette aide à l’investissement.

Enfin, la communauté de communes du Grésivaudan a également mis en place une aide à l’investissement, qui prend le nom de Fonds Intercommunal de Développement Agricole. Ce FIDA concerne les installations en AB et les installations en circuits courts de proximité. Il s’agit d’une aide forfaitaire (entre 3 500 et 5 000 € selon les situations) pour soutenir les investissements de production, transformation, et commercialisation (y compris matériel d’occasion) effectués lors de l’installation. La somme versée ne doit pas représenter plus de 50 % de l’investissement total (ce pourcentage pouvant être relevé à 60 % si l’installation a lieu en montagne). L’aide est également mobilisable pour des investissements liés à des conversions à l’AB, mais les sommes versées ne peuvent dépasser 40 % des investissements (50 % en montagne).

Ceci peut aussi vous intéresser

[Webinaire] Filières bio territorialisées : présentation et analyse

Après un premier webinaire de présentation générale des filières agro-alimentaires, les collectivités membres du projet « FilTerBio – filières bio territorialisée » soutenu par l’Office Français de la Biodiversité, ont pu assister à un second webinaire présentant les particularités de ces filières par rapport aux filières agro-alimentaires traditionnelles.

Restez informé !

La newsletter mensuelle « Territoires bio » rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !