Les PAT : générateurs de résilience alimentaire des territoires ?

L’exemple du Grand Bergeracois
Un Projet Alimentaire Territorial pour la sécurité alimentaire et le développement économique local

Lauréat de l’Appel à Projet du Programme National de l’Alimentation, catégorie « Projet Alimentaire Territorial » (PAT) en 2017, le Pays du Grand Bergeracois (Dordogne) a pour ambitions « d’assurer la souveraineté alimentaire du territoire », de favoriser « l’accès à la qualité des produits pour tous » et de « développer un tissu économique local durable, créateur de valeur ajoutée et d’emplois ».

Le développement de l'agriculture biologique : une tendance de fond sur le territoire

L’état des lieux des dynamiques et des enjeux agricoles et alimentaires du territoire, première étape du PAT, ont permis d’établir une nette augmentation de l’offre et de la demande en produits issus de l’Agriculture Biologique sur le territoire du Grand Bergeracois.

Chiffres clés de l’Agriculture Biologique en Région Nouvelle-Aquitaine

  • 8% des exploitations sont engagées dans l’agriculture biologique, ce qui les place légèrement en-dessous des moyennes régionales (8,5%) et nationale (9,5%).
 
  • Les nouveaux entrants plébiscitent l’Agriculture Biologique : sur 20 exploitations légumières crées après 2010 sondées, 70% sont en AB.
  •  
  • Le territoire n’échappe pas à la forte augmentation de la demande en produits bio qui touche l’ensemble du territoire français : le marché alimentaire bio atteint désormais 9,7 milliards d’euros et continue de croitre (+ 15,7% entre 2017 et 2018)

Ce diagnostic préliminaire a aussi permis de mettre en lumière certaines fragilités du système alimentaire du territoire. En particulier, la situation quasi-monopolistique d’une entreprise de transport et de distribution alimentaire a été identifiée comme « susceptible de créer un fort risque sur l’approvisionnement en cas de cessation d’activité de cette entreprise ».

La plateforme de producteurs 100% Bio Manger Bio Périgord a elle aussi été identifiée comme seule plateforme physique de mise en relation de l’offre et de la demande pour des produits bio locaux sur le territoire du Grand Bergeracois.

Un programme d'actions pour consolider les filières de qualité et de proximité

Forts des constats de progression de l’agriculture biologique sur le territoire et de certaines fragilités du système alimentaire local, plusieurs actions ont été impulsées par la Chambre d’Agriculture et AgroBio Périgord, à la demande de la Délégation Générale du Grand Bergeracois :

– Introduction de produits bio en restauration collective publique et privée :

  • Audits d’établissements réalisés par AgroBio Périgord
  • Sensibilisation des élu.e.s et des technicien.ne.s aux spécificités et intérêts de l’agriculture biologique
  • Formation des équipes de cuisines par le Collectif Les Pieds Dans le Plat 

Les collectivités engagées dans ce PAT se sont mobilisées pour le développement de la plateforme de producteurs « Manger Bio Perigord » en engageant un travail de fond sur la contractualisation pour la fournitures de denrées destinées à la restauration collective ainsi que sur la création de points de collecte à proximité des fermes.

Le conseil départemental soutient lui aussi Manger Bio Périgord en mettant 1 ETP à disposition de cette plateforme pour l’année 2020.

– Création d’espaces-test  via l’acquisition de terrains

– Aide à l’installation (acquisition d’un terrain de 7ha)

– Création d’une unité de transformation mutualisée

– Développement du stockage et de la transformation à la ferme

Crise du COVID-19 : les actions de développement de l'agriculture biologique portent leurs fruits
Mi-mars 2020, alors que l’ensemble de la restauration collective fermait brutalement pour limiter la propagation du COVID-19, les réflexions impulsées dans le cadre du PAT ont permis aux collectivités du Grand Bergeracois de soutenir les agriculteurs bio du territoire et d’assurer l’accès à une alimentation de qualité pour tou.te.s.

 

Un système de livraison de colis de produits locaux a été mis en place pour les habitants de ces territoires.

La Communauté d’Agglomération Bergeracoise (CAB) a ainsi mobilisé un local dans un bâtiment communal pour effectuer la distribution de ces paniers plusieurs fois par semaine. Elle a également mis à disposition de leur temps afin de centraliser les prises de commandes pour la plateforme Manger Bio Périgord.

Le Comice Agricole du canton d’Eymet, en partenariat avec la ville d’Eymet, a mis en place dès le 4 avril un Drive fermier. Tous les produits présentés à la vente sont issus de producteurs qui ont signé une charte garantissant l’origine locale des produits.

Ceci peut aussi vous intéresser

Quelle restauration collective durable pour l’Europe ?

Les 4 et 5 février 2020, la FNAB et Bio Occitanie représentaient la France parmi les 17 organisations venant de 12 pays différents à participer à une table ronde sur le thème de la restauration collective durable dans le cadre du projet européen H2020 BOND.

Restez informé !

La newsletter mensuelle « Territoires bio » rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !