Syndicat mixte des vallées de l’Orb et du Libron

LE TERRITOIRE DE L’AOP FAUGÈRES

Le Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron (SMVOL), dans l’Ouest de l’Hérault (34) mène, depuis 2008, un travail de reconquête de la qualité de l’eau dans les captages d’eau potable et dans les cours d’eau. 3 zones de captage ont été priorisées et une démarche « aire d’alimentation de captages » a été menée (délimitation hydrogéologique et élaboration d’un programme d’actions).

Le SMVOL a ensuite travaillé avec les opérateurs économiques présents sur le territoire et notamment l’AOP Faugères. Cette appellation viticole a la caractéristique d’avoir plus de 48 % de son territoire converti en agriculture biologique. L’objectif est de voir si la viticulture biologique peut être un catalyseur économique pour ce territoire, si l’agriculture biologique peut apporter une plus-value économique au territoire ? Cette question est centrale pour inscrire durablement la démarche de Faugères et l’étendre au reste du territoire.

Territoire

Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron (SMVOL) ● 90 communes ● 185 000 habitants

Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse (AERMC) ● Région Occitanie ● Département de l’Hérault

Superficie : 1 700 km²

Production dominante : Viticulture

Surface agricole utile (SAU) : 2988 ha dont 2 000 ha de vignes ayant été définis comme jouant un rôle dans la qualité de l’eau (les pratiques sur ces vignes peuvent avoir une incidence directe) ● 950 ha de SAU en bio (pour 35 exploitations bio), soit 45.7% de la SAU en bio sur la SAU prioritaire en 2016.

Actions mises en œuvre

Le Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron (SMVOL) dans l’Ouest de l’Hérault (34) mène, depuis 2008, un travail de reconquête de la qualité de l’eau dans les captages d’eau potable et dans les cours d’eau. 3 zones de captage ont été priorisées et une démarche « aire d’alimentation de captages » a été menée (délimitation hydrogéologique et élaboration d’un programme d’actions).

En 2011, une étude a montré qu’une superficie non négligeable (30 %) des vignes AOP Faugères étaient conduites en agriculture biologique (conversion ou certifiées). Les conversions en bio venaient surtout des caves particulières donc d’une démarche individuelle. La cave coopérative a commencé à accepter des raisins bio à partir de 2011 sans volonté forte, au départ, de développer la filière.

AIDES FINANCIÈRES

Le SMVOL accompagne plusieurs démarches de captages prioritaires sur le territoire de l’AOP et a souhaité travailler avec l’AOP dans cette démarche environnementale en le faisant reconnaître comme opérateur économique dans son programme agri-environnemental et climatique. L’ensemble des viticulteurs des communes de l’AOP s’est donc vu offrir la possibilité de contracter des mesures agri-environnementales et climatiques (MAEC) qui se sont voulu progressives (de la réduction des fréquences des désherbages chimiques à l’arrêt des molécules chimiques de synthèses et à l’agriculture biologique). Étant reconnu prioritaire, ce territoire a donc pu bénéficier du soutien financier de l’Agence de l’eau notamment.

Plusieurs conversions supplémentaires ont donc eu lieu et l’AOP a commencé à discuter « viticulture biologique ».

COMMUNICATION

Les aides agricoles ayant leurs limites et n’étant pas une fin en soi, le SMVOL a impulsé auprès du Syndicat AOP Faugères une démarche de valorisation économique de la démarche environnementale et a pour cela pu bénéficier du soutien de l’Agence de l’eau pour un poste « communication » au sein du Syndicat.

La personne en place a en charge de mettre en place une communication basée sur la thématique « vin et environnement » (formations, sensibilisation, opération marketing, …). Le but est de voir si le vin peut se vendre mieux (volume et prix) en communiquant sur cette thématique.

AOP Faugères vient de passer de « Nature Schiste » à « Grands Vins de Nature » https://www.faugeres.com/fr/une-appellation-dynamique/les-vins

ACCOMPAGNEMENT DES CHANGEMENTS DE PRATIQUES AGRICOLES

Une animation agri-environnementale est mise en place par les collectivités en charge de l’eau potable, afin d’accompagner les agriculteurs dans leur changement de pratiques, monter les dossiers MAEC et PCAE, proposer des formations, etc.

Ces formations  sont co-organisées par l’ODG et par le SMVOL. Elles vont appel à des prestataires formateurs extérieurs. Elles sont destinées en priorité aux viticulteurs de l’Appellation mais sont également élargies aux territoires voisins en fonction des demandes. Elles ont porté sur :

  • L’enherbement dans les vignes
  • Le matériel de travail du sol
  • La biodynamie
  • La biodiversité dans les vignes
  • Les haies
  • Le sol
  • L’écopâturage

ACTIONS NON AGRICOLES

Les communes de l’AOP se sont engagées dans des programmes de réduction, voire d’arrêt total des pesticides au sein des services municipaux. Certaines ont été labellisées « Terre saine ».

Gouvernance

Monde agricoleCollectivitésExperts et organismes publicsPopulation et associations
ODG Faugères
porte l’opération
assure l’animation
organise des formations et des informations auprès de ses viticulteurs et du grand public
élabore un plan de communication stratégie environnementale
sollicite les autres acteurs dans l’accompagnement multi-partenarial
Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron
Opérateur du PAEC donc mobilise des crédits pour que le territoire en bénéficie dans sa démarche environnementale.
Accompagne les communes du territoire vers le 0 phyto
Fait le lien avec les autres financeurs publics
Communauté de Communes des Avants Monts
Volonté de coordonner la communication sur son territoire et d’accompagner les démarches innovantes
Implication progressive dans l’agri-environnement
Agence de l’Eau
Accompagne financièrement la démarche et son organisation multi-partenariale
Organismes associés à l’Agence dans le PDR (Europe, Région Département …) : accompagnent les projets retenus
Les associations environnementales locales sont associées lors des manifestations autour du thème « vin et environnement » pour montrer et valoriser les richesses locales « faune, flore, patrimoine bâti, …)

Éléments financiers

2 500 000 € d’aides agricoles à l’amélioration des pratiques, aux aires de lavage

Résultats

  • Passage de 30 à 47 % des surfaces en bio des communes de l’appellation en 3 ans

Facteurs de réussite

  • Confiance entre la collectivité et l’ODG de l’AOP Faugères
  • Ne pas focaliser que sur le bio mais également sur les viticulteurs qui s’engagent progressivement dans l’amélioration des pratiques – labellisation HVE
  • Savoir écouter les besoins du territoire et quelques repas vignerons thématiques nous aident bien à cela
  • Les financements pour accompagner et initier la démarche.

Difficultés rencontrées

  • La lourdeur administrative des programmes d’aides
  • Une certaine inertie de la société de commercialisation des vins de la cave coopérative
  • Gagner la confiance des viticulteurs d’oser communiquer sur l’environnement

Perspectives

  • Pérenniser le poste communication pour travailler dans la durée
  • Dépasser les 50 % des surfaces en bio sur l’appellation

C’est à refaire

  • Engager les collectivités dans le 0 phyto pour montrer aux viticulteurs qu’on ne demande pas des efforts qu’à eux
  • Animer et former les viticulteurs sur toutes les thématiques environnementales possibles sans se restreindre car finalement dans le lot, ils trouvent forcément quelque chose qui les intéresse et ils se sensibilisent ou au moins se questionnent.
  • Mettre en place une animation ou un accompagnement spécifique.

Contacts

Yannis GILBERT • Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron • Domaine de Bayssan • yannis.gilbert[at]vallees-orb-libron.fr

Marie CORBEL  •Directrice du Syndicat AOP Faugères • 04 67 23 47 42

Ceci peut aussi vous intéresser

Restez informé !

La newsletter mensuelle « Territoires bio » rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !