PNR des Boucles de la Seine Normande

PNR Boucle Seine NormandeAu travers des engagements pris dans la Charte du Parc signée en décembre 2013, les élus et acteurs du territoire se sont positionnés fortement pour un développement de l’agriculture biologique. Une première expérimentation a été menée sur les 200 ha de terres agricoles du captage de Bardouville avec un objectif de reconversion de terrain en agriculture biologique après une exploitation en carrières. Une étude prospective a par ailleurs été réalisée afin d’identifier les leviers de développement de la bio sur le territoire.

Carte d'identité du territoire

Territoire

Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande • 77 communes membres, 1 commune associée • 103 000 habitants

Agence de l’eau Seine-Normandie (AESN) • Région Normandie • Département Eure (27) et Seine Maritime (76)

Superficie du PNR : 89 700 ha

 

Enjeu eau

Contexte réglementaire : 29 captages dont 2 captages prioritaires

Cadres d’actions mobilisés : Aire d’Alimentation de Captage (AAC) • Charte de PNR (Agenda 21) • Trame verte et bleue • Programme Leader • Natura 2000

Site Pilote Eau & Bio (2015)

Enjeu : reconquête de la qualité de l’eau potable (nitrates, phytosanitaires et turbidité) • reconquête de la qualité des milieux aquatiques • protection des zones humides • préservation de la biodiversité

Masse(s) d’eau concernée(s) : eau de surface (zones humides alluviales, tourbières) • eau souterraines (calcaire)

Situation des communes desservies par le champ captant : à l’intérieur du champ captant

 

Caractéristiques agricoles

Productions dominantes : polyculture-élevage • élevage • arboriculture

Surface agricole utile (SAU) : 46 583 ha dont environ 1150 ha en bio en 2019 soit 2,5 % de la SAU. 

Mots-clés

Foncier • installation • conversion • circuits de proximité • biodiversité • aides incitatives • filières territorialisées • Restauration collective • Agenda 21

INTRODUCTION

Au travers des engagements pris dans la nouvelle Charte du Parc signée en décembre 2013, les élus et acteurs du territoire se sont positionnés fortement pour un développement de l’agriculture biologique. L’objectif pour le territoire est de multiplier par dix les surfaces cultivées en agriculture biologique, soit 6% de la SAU du Parc en AB en 2025 (fin de la charte), alors que le plan ambition bio national a fixé le doublement, et l’ancienne région Haute-Normandie a fixé le triplement des surfaces en bio (passage de 1% à 3%). Cette ambition se traduit dans les objectifs opérationnels 1.5.1 Atteindre le bon état écologique et chimique des eaux par une gestion globale et volontariste et 2.1.1 Développer la consommation de produits agroalimentaires locaux.

Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande est particulièrement concerné par des enjeux de conservation de la qualité de ses eaux, qu’elles soient souterraines (le territoire comprend plusieurs captages prioritaires ou Grenelle) ou superficielles (plus de 20% de sa surface est en zone humide). Le mode de culture biologique peut être un moyen pour limiter la pollution de l’eau tout en étant un outil de développement local. Ainsi, une première action a été menée en 2014 C’est C’est pourquoi, le parc a choisi de mener une étude agronomique sur le captage de Bardouville avec l’association Bio en Normandie (ex Groupement Régional des Agriculteurs Biologiques) en partenariat avec la commune, la Métropole Rouen Normandie et l’Agence de l’eau Seine Normande afin d’intégrer l’agriculture biologique dans les solutions de gestion des futures parcelles réhabilitées après exploitation par une carrière et d’engager un dialogue avec des partenaires spécifiques (carrière FCH Capoulade, SAFER, exploitants agricoles…).

Une réflexion plus globale de transition agricole et alimentaire, dont l’agriculture biologique est une composante forte est également en cours à travers l’élaboration d’un projet alimentaire de territoire.

Foncier

Le parc a mené une campagne d’acquisition de parcelles en zones humides pour le compte de l’Agence de l’Eau Seine Normandie pour maintenir ou développer les prairies. Celles-ci ont ensuite été proposées à location à des agriculteurs via des Baux Ruraux Environnementaux (cette politique a pour ambition de maintenir les prairies, les élevages et peut faciliter des installations). Depuis 2018, le parc travail à la mise en œuvre d’Obligation Réelle Environnementale (ORE) sur son territoire afin de préserver durablement des secteurs à enjeux environnementaux. D’abord à visée écologique ces deux outils fonciers pourront également être support de développement de l’agriculture biologique.

Dispositifs d'aides financières

Depuis les années 90, des mesures agro-environnementales issues de la Politique Agricole Commune (PAC) sont ouvertes sur les zones à enjeux du Parc (dont les zones humides et Natura 2000). Depuis 2015, ces mesures concernent principalement la gestion extensive des prairies naturelles diversifiées. Les agriculteurs qui s’engagent perçoivent une rémunération en échange de la mise en place de pratiques vertueuses pour la biodiversité (fauche retardée, réduction ou absence de fertilisation azotée, faible pression de pâturage…) En 2022 : 5 200 ha sont contractualisés dans ce dispositif via l’engagement de plus de 170 agriculteurs.

Accompagnement des changements de pratiques agricoles

PNR Boucle seine normande aide techniqueEn complément des aides financières européennes, une réflexion est en cours pour l’accompagnement au changement de pratiques par l’animation d’un collectif d’agriculteurs : la volonté est d’axer cette animation vers l’élevage, dans un premier temps en lien avec l’enjeu eau (eau potable et zones humides) et biodiversité (Natura 2000, TVB, etc.). Une aide technique est déjà proposée aux agriculteurs du PNR sur la plantation d’arbres et de haies ou la mise en place de mares.

Structuration des débouchés et sensibilisation

Le Parc valorise la vente directe par le biais d’un appui à la communication : édition d’un guide touristique, recensement des points de vente sur son site internet, évènements. Il organise régulièrement depuis 2012 une « Journée pour ma pomme » pour valoriser les produits locaux issus des vergers. Par ailleurs, au moins une fois par an, des visites de fermes durables et/ou bio sont réalisées pour le public scolaire et le grand public, notamment avec le Réseau des CIVAM normands organisateur des journées « de ferme en ferme ».

Un travail est actuellement en cours sur l’approvisionnement en produits bio et locaux des cantines scolaires de plusieurs communes du territoire. Il s’agit de sensibiliser le personnel de l’école sur la saisonnalité des produits et l’accompagner à modifier ses pratiques. Plus largement, un état des lieux de la restauration collective est en cours de réalisation en 2022 et 2023 auprès des 77 communes du territoire.

Le Parc accompagne également plusieurs porteurs de projets dans la mise en place d’un magasin de producteurs qui permettra de proposer aux habitants du territoire des produits bio et de saison.

Accompagnement de la transition agricole et alimentaire

PAT boucle seine normandeDans le cadre du Plan national pour l’alimentation en région, le Parc, accompagné du Havre Seine Métropole et de la Métropole Rouen Normandie a lancé une démarche visant à élaborer avec les acteurs du territoire une vision prospective de l’agriculture et de l’alimentation à l’horizon 2050. Basé sur la déclinaison locale du scénario Afterres 2050 proposé par Solagro, ce projet a pour ambition de formaliser une feuille de route partagée visant la neutralité carbone pour l’agriculture et l’alimentation. Le développement de l’agriculture biologique fait partie des leviers incontournables de ce scénario puisque l’objectif pour 2050 est d’aboutir à 45% de SAU en bio.

Pour faire suite à cette étude, le Parc s’est lancé dans l’élaboration d’un Projet Alimentaire de Territoire (PAT) fin 2021. A travers l’organisation d’un forum ouvert, les citoyens, élus, agriculteurs, associations, etc… ont pu faire part de problématiques ou de manques sur le territoire et faire émerger des pistes de solutions. Cet évènement a réuni 55 participants et a abouti à la proposition de 12 fiches actions concrètes.

Gouvernance du PNR :

Les problématiques agricoles sont traitées en :

  • Commission « Transition économique » dont le rôle est de donner des avis au bureau ou comité syndical
  • Conseil de Développement Durable du Territoire (Société civile),donne des avis.

 

Partenariat sur le captage de Bardouville :

Monde agricole

Collectivités

Experts et organismes publics

Bio en Normandie
SAFER
Agriculteurs
Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime

Métropole Rouen Normandie
Commune de Bardouville

Agence de l’eau Seine-Normandie

Partenariat sur les zones humides :

Monde agricole

Collectivités

Experts et organismes publics

Bio en Normandie
Chambre d’Agriculture de Normandie
Réseau des CIVAM normands

Littoral Normand

Région
Opérateurs MAEC

Agence de l’eau Seine-Normandie
DDTM 27 et 76

Partenariat sur l’étude prospective :

Monde agricole

Collectivités

Experts et organismes publics

Solagro

Métropole Rouen Normandie

Le Havre Seine Métropole

Acteurs du territoire

Résultats

  • Sur Bardouville, après finalisation de l’étude confiée au GRABHN, la SAFER a rédigé un cahier des charges à clauses environnementales (avec une clause maintien des surfaces en bio ou en conversion) dans les actes de vente des terrains qui seront attribuées. Le projet est repris par la Métropole Rouen Normandie qui a fait l’acquisition de plus de 110 ha auprès de la SAFER. Ces terrains ont ensuite été attribués à des agriculteurs locaux et sont exploités en agriculture biologique.
  • Plusieurs cantines ont fait évoluer leurs façons de travailler pour la conception des repas.
  • L’étude socio-psychologique Opaal a permis de poser un diagnostic de territoire et de mettre en avant les profils psychologiques majoritaires des agriculteurs du territoire. Des préconisations d’accompagnement des exploitants ont été proposés et seront retravaillées dans le cadre de l’élaboration d’un programme d‘actions.

Perspectives

  • Poursuite de l’élaboration du projet alimentaire de territoire et mise en œuvre.
  • Lancement d’un programme d’actions dédiées à favoriser les conversions vers l’agriculture biologique.
  • Accompagnement de la restauration collective pour l’approvisionnement de produits agricoles cultivés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique.

Contacts

Mathilde ALLARD • Responsable pôle Transition Economique • PNR des Boucles de la Seine Normande • mathilde.allard[at]pnr-seine-normande.com

Jennifer MAYAUD • Chargée de mission « Alimentation et filières agricoles » • PNR des Boucles de la Seine Normande • jennifer.mayaud[at]pnr-seine-normande.com

Wesley RIOCHET • Chargé de mission « Agriculture et environnement » • PNR des Boucles de la Seine Normande • wesley.riochet[at]pnr-seine-normande.com

Ceci peut aussi vous intéresser

Restez informé !

La newsletter mensuelle « Territoires bio » rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !