Une belle dynamique d’installations en agriculture biologique

Dans de nombreuses régions, le choix de l’agriculture biologique est fait par plus d’un quart des nouveaux et nouvelles installé-e-s chaque année.

Dans de nombreuses régions, le choix de l’agriculture biologique est fait par plus d’un quart des nouveaux et nouvelles installé-e-s chaque année.

Toutefois, le renouvellement des générations agricoles reste un défi majeur, même en bio, pour le maintien de l’emploi agricole, la vitalité des territoires ruraux et la pérennité des filières. Si les agriculteurs et agricultrices des fermes bio sont légèrement plus jeunes que ceux des fermes non bio, près d’un tiers d’entre eux avaient déjà plus de 50 ans en 2010.

« La recherche de sens et de qualité de vie au travail est un moteur puissant pour nous, paysans et paysannes bio. Ce sont aussi des ingrédients indispensables à réunir pour redonner une attractivité aux métiers agricoles » affirmait Nadou Masson, Secrétaire nationale Installation-Transmission de la FNAB et productrice bio dans l’Oise, à l’occasion d’un colloque sur l’AB et l’emploi, organisé en 2019.

Source : Recensement agricole, 2010.

Ceci peut aussi vous intéresser

Passer en bio, est-ce rentable ?

Les collectivités locales sont nombreuses à inciter les agriculteurs de leurs territoires à passer en bio. Mais concrètement, est-ce rentable pour les agriculteur.trice.s ? La conversion participe-t-elle à améliorer la résilience des exploitations agricoles ? Retour sur quelques études récentes sur le sujet.

Restez informé !

La newsletter mensuelle « Territoires bio » rassemble chaque mois de nouvelles actualités, outils et retours d’expériences de collectivités locales engagées.

Veuillez renseigner votre adresse e-mail pour vous abonner à la newsletter.

Inscrivez-vous a notre newsletter !